cigogne

Voilà le tableau, vous êtes une ex Canapette/Mapette, depuis quelques jours/semaines (en général à 37sa) vous avez eu l’autorisation de retrouver une vie à la verticale et vous voilà enfin en mode ‘Maman Kangourou’…  C’est peu dire de parler de Kangourou quand on sait l’hyperactivité des ex-Canapettes qui tendent à rattrapper ce temps perdu à rester allongées dans leurs canapé !

En effet ces mamans Kangourous d’un genre particulier n’ont de cesse de sauter partout pour shopper, ranger, décorer, cuisiner et préparer enfin concrètement la venue de leur petit…

Et pourtant, malgré tout, contre toute attente, ces petits si pressés de venir nous rejoindre dans notre monde, semblent finalement se sentir bien dans leur petit cocon bien douillet et sont donc bien moins pressés de sortir… au grand désespoir de leurs mamans qui depuis des semaines et parfois des mois se préparent à leur venue et se trouvent bien dépourvue quand passé 38sa le bébé ne fut pas venu…

C’est ainsi que les Canapettes –davantage encore que les autres ventres ronds- s’impatientent et trouvent réellement le temps long… Bien sûr elles sont fières d’avoir réussi à garder leurs bébés au chaud si longtemps, et même si elles se raisonnent en se disant que plus longtemps leur petit  restera au chaud mieux ce sera, elles ont vraiment hâte de serrer leur petit ‘bébé espoir’ dans leurs bras et que cette grossesse difficile appartienne au passé…

Voici donc quelques recettes pour « accélérer » les choses :

-          Faites les vitres !

Dans un élan de de nidification de toutes façons vous serez prise d’une grande envie de faire briller et de traquer le moindre grain de poussière chez vous, et les mouvements induits pour le nettoyage des vitres est censé provoquer l’accouchement (…Perso j’ai fait toutes les vitres de la maison sans que ça n’aboutisse à rien d’autre que de contractions inefficaces ; mais vous pouvez toujours tester !)

-          Marchez !

Quel bonheur pour une ex-Canapette de faire des ballades à pied !!! …sauf que votre repos forcé vous a occasionné une bonne perte musculaire et le retour à une activité physique n’est pas facile… Vu l’épreuve physique que représente l’accouchement, il vaut mieux tenter de retrouver un peu la forme, donc même si marcher ne vous fera pas accoucher ça vous fera quand même beaucoup de bien… et peut être que ça aidera votre bébé à descendre se positionner dans le bassin…

-          Essayez  l’homéo !

Si vous n’avez pas eu recours à l’homéopathie pendant votre grossesse, il est encore temps de vous y mettre ! Encore une fois, si l’homéopathie ne vous provoquera pas un accouchement immédiat, elle aidera (peut-être !) le col à mûrir et (pourrait même) rendre vos contractions efficaces…  Vous pouvez consulter un homéopathe (ce qui est le plus recommandé pour avoir un traitement véritablement adapté à votre cas) ou consulter un recueil d’homéopathie.

-          Testez les tisanes !

Si vous êtes adepte de produits naturels et avez l’habitude d’en consommer, ne vous privez pas… Les infusions de framboisier notamment sont non seulement recommandées pour préparer les contractions mais aussi pour fortifier l’utérus.

-          Mettez-vous à l’italien… ou plutôt succombez à la méthode à l’italienne !

En d’autres termes, faites l’amour !!!! Et oui, le nectar magique de zhom s’il a eu des propriétés miracles pour planter la ptite graine dans votre ventre, a aussi le pouvoir de déloger votre petit habitant… Comment !? C’est bien simple, le sperme contient de quoi provoquer les contractions de l’utérus nécessaires à la mise en route du vrai travail… et puis, comme vous n’en n’aurez plus le temps ni l’envie durant les quelques semaines à venir autant en profiter maintenant non !?

 

Je terminerai ce billet en vous disant ce que vous n’aurez pas envie de lire : Vous aurez beau faire tout ce que vous voulez, s’il n’est pas décidé à rendre ses clefs, vous ne pourrez pas faire grand-chose pour déloger votre petit locataire avant la fin du bail…

Mais bon, ces différentes techniques ont quand même le mérite de nous occuper en attendant le jour J …

 

attente