Il y a 3 semaines j'ai dû affronter (comme une grande majorité des femmes enceintes) le test de dépistage du diabète de grossesse [aussi appelé 'Diabète gestationnel'] : le HGPO 75

Parmi les futures mamans 'à risque' (pour cause d'antécédents de diabète dans la famille), ce test fait figure d'épreuve initiatique... On doit y passer, on a pas le choix... 

 

. Le principe de ce test : 3 prises de sang en 2h3O pour contrôler la capacité d'assimilation du sucre par l'organisme

diabete-gestationel-grossesse-7629

. Le programme des réjouissances : 

- 1ere prise de sang à jeun

- Ingestion de la 'potion magique' ( = un sirop à l'orange contenant 75g de glucose)

- 2e prise de sang 1h après la prise de glucose

- 3e prise de sang 2h après la prise de glucose

 

. Mes impressions :

J'avais lu tellement de récits alarmants en parcourant les nombreux forums que je redoutais encore plus ce test... Les forumeuses parlaient d'évanouissement, de malaises, de vomissements, d'écoeurements...etc

En plus, quand on a peur des aiguilles, on est pas forcément enchantée de devoir se faire charcuter le bras 3 fois de suite... 

Donc, voilà, c'est assez fébrile que j'arrive au labo ce matin là. 

Bon, première prise de sang, ras. Une prise de sang, ça va, on a l'habitude.

private-category-2011-09_22-38-imgArrive ensuite mon petit flacon orange avec une paille... Le calvaire va commencer, mais quand faut y aller, faut y aller...

Je décide de ne pas utiliser la paille afin de pouvoir boire plus vite à grosses gorgées et en prenant ma respiration de temps en temps [en voyant la tête de ma compagne de torture du jour qui elle a choisi de boire à la paille sans s'arrêter, je me dis que j'ai bien fait]. En moins de 5 minutes c'est avalé et je donne donne le top départ à la laborantine. Pas de vomissement à l'horizon pour l'instant...

La première demi-heure se passe plutôt bien sans malaise malgré une légère nausée.

Au bout d'une demi-heure, je sens que mon corps lutte pour gérer et contrer cet excès de sucre : une grosse fatigue se fait sentir (pas pratique quand le labo n'est pas équipé d'une salle pour vous laisser vous allonger et que vous devez patienter sur des chaises en métal) et toujours ces nausées... Rien d'insurmontable en soi...

Deuxième prise de sang. Un peu stressée, la prise de sang est un peu douloureuse (...résultat un gros bleu qui mettra plus d'une semaine à s'estomper)

C'est parti pour une heure d'attente avant la dernière prise de sang et la délivrance... Cette deuxième heure passe lentement... très lentement... Sur les conseils des copines j'avais portant prévu de l'occupation (magazine/roman/ordi...) mais la nausée persistante m'epêche de bouquiner et le sucre semble avoir attaqué mes neurones !!! Je me sens toute flagada et prends mon mal en patience.

Dernière prise de sang... Vite qu'on en finisse !!!

Je rentre chez moi exténuée... et avec une grosse envie de manger quelque-chose de Salé !!!!!( ...malheureusement pour lui, une moitié de fromage chamois d'or en fera les frais...) S'ensuit un épisode de fièvre (avec apparition de bouton de fièvre) d'environ 1h puis de sueurs et dès l'après-midi, l'apparition de gros boutons d'acné...

 

. En résumé : 

Une matinée pas très agréable au cours de laquelle on a l'impression de faire subir des misères à notre corps (Maso les femmes enceintes !????) mais rien de terrible ni d'insurmontable...

Donc voilà, je suis fière de moi, j'ai survécu au HGPO 75 (On devrait nous donner une médaille pour ça qu'en pensez vous !?)